Documents-cadres
Socle commun et évaluation des acquis

Programmes et ressources :
maternelle
cycle 2
cycle 3
les ajustements de juillet 2018

Le BO de l’Éducation Nationale

La Refondation de l’École

Le Référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation

Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Élémentaire > Éducation physique et sportive > L’activité Cross à l’école
Publié : 12 septembre 2007
Format PDF Enregistrer au format PDF

L’activité Cross à l’école

Voici quelques outils pour préparer une progression en athlétisme en général, les cross de circonscription en particulier :

Objectifs de ces cross

  • Amener les élèves, après une longue préparation à courir régulièrement, longtemps et sans essoufflement excessif.
  • Les motiver par une rencontre avec un classement par école.

Quelques principes à respecter en athlétisme

(document rédigé en collaboration avec la circonscription de Rouen Sud)

  • La régularité

15 séances minimum d’entraînement à raison de 2 à 3 fois par semaine.

Des séances courtes (1H00 maxi), régulièrement effectuées sont plus bénéfiques que des séances longues mais espacées.

  • La progressivité

Pour être pleinement efficace, l’entraînement doit être progressif. Les exercices pratiqués évoluent aussi bien en quantité (nombre de répétitions, intensité de l’effort) qu’en qualité (efficience des gestes).

  • L’évaluation régulière

Apprendre à prendre ses pulsations cardiaques : ne pas dépasser 180 au maximum de l’effort. Afin de juger des progrès, d’apprécier la qualité de l’entraînement, il est important d’effectuer périodiquement des épreuves de contrôle.

Erreurs à éviter

  • Le sous-entraînement

Pour progresser, il faut habituer son organisme à travailler. Les doses de travail nécessaires doivent être suffisantes. Un minimum de 1h00/ semaine est souhaitable.

  • Le sur-entraînement

A l’inverse, un entraînement forcené ne permet pas de rattraper le temps perdu.

Exemple d’une séance d’entraînement en athlétisme

  • En début d’année :

- Echauffement de 5mn minimum comprenant : course lente mais interrompue, assouplissement, renforcement musculaire, bondissements divers.

- Récupérer 5mn en marchant ou en trottant (marche ou course lente).

- Aborder d’abord une séquence choisie parmi les courses de vitesse ou les sauts.

- Passer à une séquence de lancer.

- Terminer la séance par l’entraînement à la course de durée.

  • En fin de programmation des séances :

- Échauffement ininterrompu 15mn en alternant course lente ; entrecoupée d’exercices d’assouplissement et de bondissements variés. Terminer l’échauffement par deux courses de vitesse en accélérant progressivement avec un sprint en fin de course.

- Récupérer en trottinant ou en marchant.

- Répartir le temps d’entraînement des différentes spécialités en commençant par exemple par la course de vitesse, puis le lancer, le saut, et la course de longue durée.

Fiche d’accompagnement

Activités athlétiques  -  PDF - 72.6 ko
Activités athlétiques